sDSC_6528DSC_6527DSC_6520

Organisées par l’association TERROIRS, 2 journées consacrées aux oiseaux se sont déroulées dans la salle des fêtes. Le public  venu en nombre a pu assister à 4 conférences et visiter l’exposition. Il était possible de se documenter sur des mangeoires et différents nichoirs, découvrir des photos,

des posters, des créations artistiques et de nombreuses réalisations des élèves de l’école primaire, sous forme de dessins, poèmes …

La conférence de Guy Jarry a sensibilisé l’auditoire aux dangers de la route pour les oiseaux, notamment pour la chouette effraie.

Le broyage des bas-côtés et des talus  est aussi la cause de la disparition de certaines espèces, c’est pourquoi un fauchage tardif est préconisé tout en tenant compte des zones à risques pour les automobilistes.

Si l’observation, le comptage et la connaissance des migrations permettent de déterminer que certaines espèces sont en augmentation comme les merles, les corbeaux, les pigeons, on assiste à une diminution des oiseaux forestiers et des oiseaux du bâti, ces derniers ne trouvant plus dans les constructions modernes, les abris qu’ils avaient dans le bâti ancien.

Quant aux bouvreuils, aux alouettes, aux hirondelles, ils font partie des oiseaux menacés, à surveiller.

Des pistes nous ont été données pour que chacun puisse agir à son niveau :

  • laisser en friche un coin de son terrain
  • poser de nichoirs dans les arbres, les haies, solution provisoire avant le retour des prairies et des vergers.
  • pratiquer un accès à un bâtiment pour les hirondelles…..(comme chaque année, nous avons eu le plaisir de voir les premiers retours, début avril mais il reste à déterminer les lieux et le nombre de couples)

 

Le Dimanche 17 Avril, une soixantaine de personnes a participé à la promenade- découverte du site de la butte. Tout d’abord, ce fut la découverte de notre patrimoine architectural, grâce à une visite de l’église commentée par Mme Bertin.

Après la répartition en 4 groupes encadrés par des ornithologues, nous sommes partis à la découverte de la flore et des oiseaux présents dans la zone des buissons et c’est ainsi que nous avons appris à différencier les chants du pouillot, du pinson, de la fauvette…

L’œil averti des ornithologues nous a permis de découvrir, ce qui est rare, quelques merles à plastron blanc faisant étape, à mi- pente sur la face nord de la Butte : un moment de repos avant de reprendre leur migration vers la Scandinavie.

Une richesse proche de nous mais parfois méconnue qu’on doit préserver.